La transformation des aliments

Lorsque nous pensons aux aliments, ce sont leur provenance et leur destination finale qui nous viennent généralement à l’esprit. Nous nous arrêtons rarement à l’étape intermédiaire, soit leur transformation. Presque tous les aliments et les boissons que nous consommons, ici au Canada, ont subi une certaine transformation. La transformation touche de nombreux produits, tels que les légumes frais, les produits laitiers, les viandes, le poisson et les fruits de mer, le pain, les pâtes alimentaires, les boissons et des ingrédients simples comme la farine et le sucre.

L’industrie canadienne de la transformation des aliments comporte dix sous-secteurs :

  • Aliments pour animaux

  • Grains céréaliers et graines oléagineuses

  • Sucre et confiseries

  • Fruits et légumes

  • Produits laitiers

  • Viandes

  • Poissons et fruits de mer

  • Pâtisseries et tortillas

  • Boissons

  • Autres aliments

Le plus important sous-secteur est celui des viandes, qui représente 26 % de toutes les expéditions effectuées en 2011, la plus grande partie de la production provenant de l’Ontario, du Manitoba, de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et du Québec.

Le Canada compte 6 500 établissements de transformation d’aliments et de boissons, et de nombreux autres ouvrent leurs portes tous les jours. Parmi les grands établissements, on trouve Kellogg’s, Quaker, Nestle, Pepsico, Molson, McCain, Maple Leaf, Saputo, Lassonde, et de nombreux autres.

L’importance de l’industrie pour le Canada

La plus importante industrie manufacturière du Canada, la valeur annuelle des expéditions d’aliments et de boissons s’établit à 103,4 milliards $ et représente 2 % du produit intérieur brut (PIB). Les trois quarts (75 %) des aliments canadiens proviennent des 6 500 établissements de transformation du pays, et 25 % de plus sont exportés un peu partout dans le monde.

Les emplois dans la transformation des aliments

À l’heure actuelle, 246 000 Canadiens travaillent à la transformation des aliments et boissons partout au pays. Des préposés au contrôle de la qualité, des opérateurs de machines, des professionnels de la vente et du marketing, des ingénieurs, des professionnels HACCP, des expéditeurs/manutentionnaires, des ingénieurs chimiques et de nombreux autres interviennent dans la transformation de vos aliments et en assurent la salubrité. L’industrie est également un employeur de choix pour les nouveaux arrivants.

Au cours des trois prochaines années, 23 000 travailleurs devront être recrutés pour combler des postes de manœuvres généraux, de travailleurs spécialisés et opérationnels, ainsi que des postes exigeant des études postsecondaires. Si vous possédez de l’expérience comme opérateur d’équipement et de machine, dans la salubrité alimentaire, la santé et la sécurité au travail, ou encore dans la résolution de problèmes, communiquez avec nous pour en savoir plus et vous joindre à cette industrie diversifiée.

Dix sous-secteurs représentent l’industrie et sa vaste gamme de produits :

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication d ‘aliments pour animaux, y compris les animaux domestiques. Au Canada, la fabrication d’aliments pour animaux est subdivisée en deux sous-secteurs :

  1. Fabrication d’aliments pour chiens et chats
  2. Fabrication d’aliments pour autres animaux (aliments pour bétail, suppléments et concentrés pour animaux)

Le secteur de la fabrication d’aliments pour animaux compte de plus petits établissements qui offrent une plus grande sécurité d’emploi et une forte concentration d’employés permanents à temps plein.

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la mouture de grains céréaliers et de graines oléagineuses. Le secteur de la mouture des grains céréaliers et des graines oléagineuses compte trois sous-secteurs selon les différentes opérations de mouture de grains céréaliers et de graines oléagineuses. Ce sont :

  1. Minoterie et malterie
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la mouture de grains céréaliers ou de légumes; l’usinage, le nettoyage et le glaçage du riz; ou la fabrication du malt.
  1. Amidonnerie et fabrication d’huiles et de graisses végétales
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la mouture humide du maïs et de légumes; le broyage de graines oléagineuses et de noix de même que l’extraction des huiles; ou la transformation ou le mélange d ‘huiles et de graisses achetées.
  1. Fabrication de céréales pour petit déjeuner
    This industry is comprised of establishments primarily engaged in manufacturing breakfast cereal foods.

Le Canada est un chef de file mondial dans l’exportation de grains céréaliers et de graines oléagineuses. « Le Canada donne accès à un vaste approvisionnement en céréales et grains oléagineuses de différents types. » (MAECI, 2009), ce qui fait que la mouture des grains céréaliers et des graines oléagineuses est un des plus importants secteurs de la transformation des aliments.

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de sucre et de confiseries. Le secteur de la fabrication du sucre et des confiseries est subdivisé en quatre grands sous-secteurs selon les types de fabrication de sucre et de confiseries. Ce sont :

  1. Fabrication de sucre
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de sucre brut, de sirop de sucre et de sucre raffiné à partir de la canne à sucre, du sucre de canne brut ou de la betterave à sucre.
  1. Fabrication de chocolat et de confiseries à partir de fèves de cacao

    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale consiste à décortiquer, à torréfier et à moudre les fèves de cacao pour en fabriquer des produits de chocolaterie et des confiseries chocolatées.

  1. Fabrication de confiseries à partir de chocolat acheté
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de confiseries chocolatées à partir de chocolat acheté
  1. Fabrication de confiseries non chocolatées
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de confiseries non chocolatées.

Les confiseries sans sucre représentent le segment affichant la plus forte croissance, puisque la tendance pour l’adoption d’une alimentation saine gagne en popularité au Canada.

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de fruits, de légumes et de spécialités alimentaires. Le secteur de la fabrication des fruits et légumes est subdivisé en deux grands sous-secteurs selon les types de fabrication de fruits et de légumes. Ce sont :

  1. Fabrication d’aliments congelés
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la congélation de fruits et de légumes; la fabrication de plats principaux et de plats d ‘accompagnement congelés à partir de divers ingrédients sauf les fruits de mer.
  1. Mise en conserve, marinage et séchage de fruits et de légumes

    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la conservation de fruits et de légumes par des procédés de mise en conserve, de marinage, de saumurage et de déshydratation (y compris la lyophilisation). La mise en conserve se fonde sur la stérilisation par la chaleur, le marinage se fait à l’aide de solutions de vinaigre et le saumurage nécessite des solutions salées. Sont inclus les établissements dont l’activité principale est la fabrication de mélanges secs utilisés dans la fabrication de soupes et de bouillons et de sauces à salade, pourvu qu’ils procèdent à la déshydratation d ‘au moins un des ingrédients.

La tendance vers l’achat d’aliments à faible teneur en sucre, en matières grasses et en sel a continué de croître, ce qui a favorisé la consommation des fruits et des légumes au Canada. Entre 2000 et 2009, la consommation totale de fruits et de légumes par habitant a augmenté. En 2009, 45,6 % des Canadiens (de 12 ans et plus) ont déclaré qu’ils consommaient des fruits et des légumes au moins cinq fois par jour, en hausse comparativement à 43,7 % en 2008 et à 37,6 % en 2001.

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de produits laitiers. Sont inclus les établissements dont l’activité principale est la fabrication de succédanés laitiers. Le secteur de la fabrication des produits laitiers est subdivisé en deux grands sous-secteurs selon les types de fabrication de produits laitiers et de succédanés laitiers. Ce sont :

  1. Fabrication de produits laitiers (sauf congelés)
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de produits laitiers, sauf les produits laitiers congelés. Sont inclus les établissements dont l’activité principale est la fabrication de succédanés laitiers.
  1. Fabrication de crème glacée et de desserts congelés
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de crème glacée et d’autres desserts congelés. Ce sous-secteur comprend une foule d’activités, dont : glaces aux œufs, desserts glacés, crème glacée, sucettes glacées, lait glacé, sorbets, desserts congelés au tofu, etc.

Le Canada a une industrie laitière florissante, reconnue mondialement pour l’excellence de ses produits et la rigueur de ses normes. En 2008, les ventes de l’industrie laitière canadienne étaient estimées à 13,1 milliards de dollars.

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de produits de viande, y compris le bœuf, le porc, l’agneau, le gibier, le bison, la chèvre et le lapin.
L’Ontario, le Québec et l’Alberta hébergent 72 % de tous les établissements de fabrication de produits de viande au Canada. Les grands acteurs du secteur sont Olymel, Aliments Maple Leaf, Les Viandes du Breton et Maple Lodge Farms. Le Canada compte environ 900 établissements de transformation des viandes, qui embauchent 65 000 travailleurs.

Plus de 800 emplois sont disponibles au Canada dans ce secteur! Communiquez avec nous pour savoir comment décrocher un emploi valorisant dans le secteur des viandes :

Ces dernières années, la consommation en produits de viande et les préférences correspondantes ont changé au Canada. Les consommateurs canadiens ont des habitudes alimentaires plus saines et recherchent donc des produits de viande à teneur plus faible en gras, tels que de la dinde et du poulet.

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la mise en conserve du poisson et des fruits de mer, y compris les soupes; le fumage, le salage et le séchage du poisson et des fruits de mer; la préparation du poisson frais par l’enlèvement des têtes, des nageoires, des écailles, des arêtes et des entrailles; le décoquillage et le conditionnement des crustacés et des coquillages frais; la transformation des graisses et des huiles d’animaux marins; la congélation du poisson et des fruits de mer. Sont inclus les établissements désignés par le terme usines flottantes qui transforment à leur bord le poisson et les fruits de mer.

La vaste gamme de poissons et fruits de mer récoltés au Canada proviennent de diverses régions. Les prises commerciales du Canada atlantique et du Québec sont estimées à 2,0 milliards de dollars. Les poissons et fruits de mer les plus prisés du Canada sont le homard, le crabe des neiges, les crevettes, les pétoncles et le flétan du Groenland.

Les établissements de poisson et de fruits de mer se trouvent principalement sur les côtes du Canada, soit en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve-et-Labrador. C’est le seul secteur qui est le plus présent dans le Canada atlantique..

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de produits de boulangerie. Les établissements dont l’activité principale est la fabrication de produits de boulangerie, pour la vente au détail ou commerciale, mais non destinés à la consommation immédiate, sont aussi inclus.

  1. Fabrication de biscuits, de craquelins et de pâtes alimentaires
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de biscuits et de craquelins, la préparation de mélanges de farine et de pâte à partir de farine achetée et la fabrication de pâtes alimentaires sèches.
  1. Fabrication de tortillas
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale est la fabrication de tortillas.

Les études révèlent que la consommation de tortillas est en hausse comme remplacement des produits de pain traditionnels. La croissance continue de ce produit peut être attribuable à la perception qu’en ont les consommateurs, puisque les tortillas sont des produits passablement nouveaux contenant moins de gras que le pain, qui se conservent plus longtemps et peuvent être utilisés pour apprêter de nouveaux repas (e.g.: wraps, tacos, fajitas, etc.).

Ce secteur comprend les établissements dont l’activité principale consiste : à fabriquer des boissons. The Beverage. Le secteur de la fabrication des boissons est subdivisé en quatre grands sous-secteurs selon les types de fabrication de boissons. Ce sont :

  1. Fabrication de boissons gazeuses et de glace
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale consiste à fabriquer des boissons gazeuses, de la glace ou de l’eau en bouteille, y compris de l’eau gazeuse naturelle. Les établissements de ce sous-secteur qui mettent de l’eau en bouteille la purifient préalablement.
  1. Brasseries
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale consiste à fabriquer de la bière brune ou blonde, des liqueurs de malt et de la bière sans alcool.
  1. Vineries
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale consiste à fabriquer du vin ou de l’eau-de-vie à partir de raisins ou d ‘autres fruits. Sont inclus les établissements dont l’activité principale consiste à cultiver du raisin et à fabriquer du vin; à fabriquer du vin avec du raisin ou d ‘autres fruits achetés; à mélanger des vins; à distiller de l’eau-de-vie.
  1. Distilleries
    Ce sous-secteur comprend les établissements dont l’activité principale consiste à distiller des alcools, sauf des eaux-de-vie; à mélanger des alcools; à mélanger des alcools en y ajoutant d ‘autres ingrédients.

Le sous-secteur canadien des brasseries est le plus important des sous-secteurs de la fabrication de boissons alcoolisées, selon le volume et le chiffre d’affaires. Deux grandes compagnies dominent ce sous-secteur, leurs ventes représentant environ 90 % du marché canadien des boissons alcoolisées. Le secteur a été rationalisé par voie de fusions et d’acquisitions, et le nombre de microbrasseries a beaucoup augmenté.